Départ – chroniques bipolaires

 

Départ - chroniques bipolaires dans Chroniques bipolaires chroni11

 
 
J’ai dormi longtemps d’un sommeil affamé
Quand je suis revenue on avait cassé mes deux jambes
Elles avançaient seules
mues par une improbable volonté, détachées de mon cerveau
ou de toute conscience éveillée
J’étais esclave soumise et reconnaissante
elles étaient reines
me guidaient sur mon chemin de vie menant leur rôle de jambes déterminées et tenaces

Maintenant elles grondent
Mes tibias engourdis pulsent au rythme de leur douleur
Mon cerveau s’affole
Il faut reprendre les commandes mais il ne sait plus comment maîtriser son immense clavier
en désordre

Plus haut
je pars
Je ne peux rien pour l’aider
Alors je pars
la douleur lâche

La fatigue prend toute la place dans ma poitrine
remplace mon coeur et mes poumons
et ça fait mal de respirer
Le nuage toxique est revenu ralentir mon mouvement
Il voile le monde d’un linceul gris et mastique bruyamment mes émotions

Allons
il n’est plus temps des au-revoirs
Pas de bras où me réfugier
aucune main pour me bercer
Seul le nuage est familier
je m’abandonne à sa cadence indolente
fidèle et opiniâtre
J’aime sa solitude
elle me protège de vos rires grinçants

Je pars
et c’est toujours pour longtemps

 
 

¤¤¤

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr