Tant qu’à me perdre – chroniques bipolaires

 

Tant qu'à me perdre - chroniques bipolaires dans Chroniques bipolaires etsi1

 
 
J’aurais fixé l’horizon
que mange le sommet des collines
jusqu’à ce que s’éteigne le soleil

Mais mon regard perdu sur les pavés
s’arrime aux lignes géométriques
qui dictent la justesse de mon pas

Tant qu’à m’y perdre
j’aurais fixé l’horizon

Je dors en marchant
les jambes démantelées par l’épuisement
la gorge qui s’étouffe d’un soupir

Je tiens pourtant debout
les ficelles qui m’animent bien trop tendues
j’en sens à peine le sillon sur mon cou

Sous mon regard de noyée
les lignes impavides du trottoir

Je sais que je viens vers vous
la pensée emprisonnée dans une autre histoire
et la poitrine ouverte sur la mort

Quitte à mourir debout
que je revienne encore vers vous
 
 

¤¤¤

Publié dans : Chroniques bipolaires |le 11 décembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr