Chi sa se un gran dolore si cancella ?

 

Chi sa se un gran dolore si cancella ? dans Esquisses Immatures chi_sa11
by aglayan agac ©

 
 
J’ai vu votre regard
Et votre visage si blême
J’ai su que votre histoire
Ressemblait à la mienne

Et je pense à vous ce soir
Je m’abreuve de votre peine
Si je veille aussi tard
C’est parce que je vous aime

Je sais les mots que tu murmures
Quand la nuit t’emprisonne
Que tu lui donnes
Tous les secrets de ta blessure
Et tes pleurs chuchotés
À son silence bleuté

Je vis dans cette peur qui vous guette
Et le réconfort incertain
De cette solitude inquiète
Blottie, dans le creux de vos mains

Et je vis pour vous il faut me croire
J’ai tant besoin de vous entendre
Vous seul brisez mon cauchemar
Et je ne puis que vous attendre

Je sais le prix de ton courage
Ces envies qui menacent
Cette attente qui se lasse
Et la violence de ces images
Les désirs insensés
De ton cœur fatigué

Permettez à mon âme livide
Le sentiment sans nom qui l’anime
L’audace tranquille et timide
D’un aveu craintif mais sublime

Et pardonnez mon cœur fautif
Qui vous veut dans sa mémoire
Pâle immobile et attentif
À ce cri À ce cri sans espoir

Dis-moi pourquoi ce vide immense
Ce néant malsain
Lorsque ta voix s’éteint
Et que l’enfer de ton absence
Vient donner à ma vie
Un goût de tragédie

Laissez-moi vous chuchoter
Mon insaisissable amour
Et ma douleur ainsi bercée
S’endormira peut-être au petit jour

 
 

¤¤¤

 

Publié dans : Esquisses Immatures |le 14 décembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr