Je t’écris pourtant

 

Je t’écris pourtant dans Émoi romanc10
Linda Bergkvist ©

 
 

Ce sont toujours les mêmes mots, tu sais
Des écrits stériles
Rimes faciles
Peinent à traduire
Ce que la voix tait.

Je ne veux qu’être le souffle
Errant sur ta peau salée
Sans paroles superflues
Mettre ton désir à nu
Contre tes lèvres respirer

Je suis le baiser muet
Insatiable à dévorer
Le vertige de ta bouche
Lorsque ta langue me touche
Contre tes lèvres respirer

Je suis cette âme attentive
Impassible ou passionnée
Dans la beauté des silences
Et dans la faim de l’absence
Contre tes lèvres respirer

Je suis la main silencieuse
Où tu voudras reposer
Une caresse tranquille
Ou un frôlement fébrile
Contre tes lèvres respirer

Toujours les mêmes cris, tu sais
Bouffées d’émotion
Gouffre sans fond
Ma plume impuissante
Déclare forfait.
 
 

¤¤¤

Publié dans : Émoi |le 14 décembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr