Votre Fado

 

Votre Fado dans Émoi mulher10

 

Comme les femmes de ma terre
Patientes mais déterminées
Quand l’eldorado étranger
Ou la mer emportent leurs frères

Elle pulse en moi
cette inquiétude
Un coeur qui bat fort
Mais fatigué
Si fatigué

Vous sombres soeurs de mon pays
Portez l’amour comme un fardeau
Mais insoumis sont vos sanglots
Je comprends vos vies aujourd’hui

Dans mes veines coule
votre tristesse
Vive douleur apprivoisée
Mais fatiguée
Si fatiguée

Pauvre silence résigné
Mères fidèles et courbées
Regard humide et peau tannée
Mais le pilier en vos foyers

Je lis en vous
Ma solitude
Et porte en moi votre Fado
Sa fierté fatiguée
si fatiguée

 

¤¤¤

 

Publié dans : Émoi |le 14 décembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr