Poème d’amour ?

 

Poème d'amour ? dans Émoi g_164310
Maria Amaral © 

 
 

Elle a reculé Un peu
L’ombre de la Faucheuse
Fondue dans mon ombre
Est-ce un répit Un espoir ?
Combien de temps pour oublier
L’odeur aigre de la peur dans le noir ?

Si je meurs Si je meurs que ce soit
De l’instant suspendu
À ton souffle retenu
Qui s’en vient caresser mes épaules

Au refuge de tes paumes
Où se blottissent mes matins
Dans la chaleur de nos arômes

Au carrefour des silences
Où seule balbutie l’émotion
Quand les peaux ne mentent pas

Noyée au vert de tes yeux
Dans cet amour immense
Miroir sans tain de mon émoi

Loin de ta plume, poète
Le cœur sourd à tes vers
Puisque c’est ton âme qui m’embellit

Je survis à l’absence
Figée dans l’attente
De voyages vers nous
Mais loin de ta plume, poète
Je saurai t’apprendre
Que l’amour ne triche pas

La vie, oui.

 
 

¤¤¤

Publié dans : Émoi |le 9 mars, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr