Rêveries

 

Rêveries dans Esquisses Immatures eloque10
Linda Bergkvist  ©

 
 

Il y a comme un souffle
Familier
Qui fait danser mon cœur
Ah ! Si je savais le partager
De mots tout juste effleurés
Déployer sa chaleur
Au pouls cadencé

Des notes se posent
Colorées
Au bord de mon sourire
Les chanter si j’ose
Et l’espace d’un bonheur
Oublier l’emprise des ombres
Comme si…

Il y a la tendresse des baisers
Caressés
Sur la laideur des maux
Ah ! Si je savais écrire
La douceur et tout l’amour
Qui patientent en silence
Dans l’antichambre de ma vie

Si je pouvais figer
L’éphémère
De mon encre déplorable
Pourrais-je mieux t’aimer
Empêcher mon esprit
De sombrer sans préavis
Encore

Il y a le soleil épousant
Ma peau
La paresse des gestes dépouillés
Ah ! Si je savais seulement dire
Cet exquis rayon qui soupire
Le timbre perdu de mon rire 

  
 
 

¤¤¤

Publié dans : Esquisses Immatures |le 9 mars, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr