Lisa, ma pauvre survie

 

Lisa, ma pauvre survie dans L'écrit de l'ombre lisa_m10
 Elena Vizerskaya ©

 
 
Lisa
Tes yeux d’enfant émerveillée
Ton cœur chantant
Tout ça s’en va

Et tes amours étourdissantes
Tremblent toujours
Au son de ma voix

Lisa
Une faille maudite dans mon armure
Les choses non-dites
Qui pleurent en moi

Et dans tes veines nage ma haine
Et je t’emmène
Au fond de moi

Maria-Lisa
Une histoire pour toi et moi
Pour celui qui n’entend pas
Maria-Lisa
Unies dans le même combat
Et je me perds au bout de toi

Lisa
Mon sang mes larmes qui m’abandonnent
Mon corps vibrant
Et mon désarroi

Ma pauvre vie qui se déchire
Qui se flétrit
Et puis s’en va

Lisa
Larme damnée du firmament
Je t’ai saignée
Et tu es à moi

Ta vie sommeille et je tiens ta mort
Ou ton réveil
Au bout de mes doigts

Maria-Lisa
Une vie pour toi et moi
Où je me perds où je me noie
Maria-Lisa
Un voyage au bout de toi
Mais qui est toi et qui est moi

Lisa
Quand les divines brillent au ciel
Toi l’anonyme
Tu ne brûles qu’en moi            
 
 

¤¤¤

Publié dans : L'écrit de l'ombre |le 17 mars, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr