Un soleil qui s’en va

 

Un soleil qui s'en va dans Esquisses Immatures comme_10
Simon Byrne ©

 
 

C’est comme un soleil qui s’en va
Cette amitié qui disparaît
Et cet amour que je n’ai pas
Nous noie dans son obscurité

Je vais m’éteindre sans un bruit
Et me dissoudre dans la nuit
Je vais me perdre dans l’oubli
Et puis renaitre sans un cri

Je vais partir comme cette étoile
Qui va mourir dans l’infini
Et qui vient étouffer ses râles
Dans les replis de ma folie

Car je n’ai plus besoin de toi
Tu peux partir je t’oublierai
Ravale tes larmes et tes pourquoi
L’amour n’est pas ce qu’il parait

Tu dois te fondre dans l’espoir
Que tu peux vivre hors de mes bras
Et te briser dans le miroir
Pour me détruire à travers toi

Il faut rêver à d’autres cieux
Chuchoter sur un autre sein
Et puis me maudire si tu peux
Auprès de toi je ne suis rien

Car je n’ai plus besoin de toi
Il faut partir et sans regrets
Il faut partir même si ma voix
Te murmure encore ses secrets

C’est comme un soleil qui s’en va
Cette amitié qui disparaît
Et cet amour que je n’ai pas
Nous noie dans son obscurité

 
 

¤¤¤

Publié dans : Esquisses Immatures |le 22 mai, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr