Chroniques d’HP V

 

 Chroniques d'HP V dans Chroniques bipolaires chroni13

 
 
Indéterminée
Vaine
Vacante
Telle est l’essence du temps 

Les secondes s’étirent et s’épuisent
Régurgitent la nausées des années perdues
Dans la douleur
Dérive
Fuite
Pâle survie où seule bavarde la peur et son cortège de doutes inutiles
Abolissant l’espace à remplir d’espoir 

J’en veux au passé brouillon qui a trahit ses promesses
Et m’a laissé vivre dans leur ombre

J’en veux à cet endroit
Qui jamais ne soulage
Jamais ne répare 

J’en veux à la vie
L’inconstance de ses marées
Qui vole le sourire de mon enfant

À vos mots raisonnablement scientifiques
Qui radotent leur sentence
Puisque mon mieux n’est jamais assez 

Mais vers où chanter ?
Dites, vers où chanter l’existence quand elle languit
Défaite
Entre les murailles de ma prison mentale
À jamais otage des mêmes erreurs

Puisque j’ai tort

Je ne voulais pourtant rien
Sinon la femme qui un jour s’est égarée
Dans la détresse éructée de la trahison rougeoyante de ses propres entrailles

Elle ne reviendra pas
Elle ne reviendra pas et je ne sais qu’en faire de cette mort 

Il n’est de pénitence ou rédemption
Et pas plus la vacuité de vos mots
Pour réparer le bris de ma vie.
 
 

¤¤¤

Publié dans : Chroniques bipolaires |le 27 décembre, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr