Archive pour la catégorie 'Esquisses Immatures'

Les lendemains d’un voyage

 

Les lendemains d'un voyage dans Esquisses Immatures 624zad10
Zademack ©

 
 
Nous voici ami au bout de notre voyage
À toi cette colère aveugle et la souffrance
Reste la peur de ma coupable renaissance
Qui n’ose essuyer les larmes sur ton visage

Lorsque le bonheur de mes souvenirs se voile
Et que la lassitude à tout espoir renonce
Qui de nous peut se targuer d’avoir la réponse
Quelle vie sacrifier quand l’amour va si mal

Je peine de ton tourment que je ne sais taire
Mon cœur impuissant face à ce chagrin amer
Se soumet à la force de tes mots cruels

Je crois aux lendemains qui raniment les vies
Et que cet enfant à la sagesse infinie
Témoignera d’un futur d’amour éternel 
 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 9 mars, 2013 |Pas de commentaires »

Rêveries

 

Rêveries dans Esquisses Immatures eloque10
Linda Bergkvist  ©

 
 

Il y a comme un souffle
Familier
Qui fait danser mon cœur
Ah ! Si je savais le partager
De mots tout juste effleurés
Déployer sa chaleur
Au pouls cadencé

Des notes se posent
Colorées
Au bord de mon sourire
Les chanter si j’ose
Et l’espace d’un bonheur
Oublier l’emprise des ombres
Comme si…

Il y a la tendresse des baisers
Caressés
Sur la laideur des maux
Ah ! Si je savais écrire
La douceur et tout l’amour
Qui patientent en silence
Dans l’antichambre de ma vie

Si je pouvais figer
L’éphémère
De mon encre déplorable
Pourrais-je mieux t’aimer
Empêcher mon esprit
De sombrer sans préavis
Encore

Il y a le soleil épousant
Ma peau
La paresse des gestes dépouillés
Ah ! Si je savais seulement dire
Cet exquis rayon qui soupire
Le timbre perdu de mon rire 

  
 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 9 mars, 2013 |Pas de commentaires »

Toi, dans ma blessure

 

Toi, dans ma blessure dans Esquisses Immatures blessu10
Photo de Silence ©

 
 

Dans ce rouge si vif et trop pur
Ce puits, ce trou béant, cette brûlure
Dans cette chambre d’avant aux mille tortures
Tout ce sang vivant dans cette immense blessure

C’est un phare au cœur de ma nuit
Un espoir pudique qui éblouit
Un rayon de soleil doré après la pluie
Telle lueur perce les brumes de l’ennui

Le souffle voilé de ton murmure
Épanche le flot sanglant des morsures
Et nettoie de son rire le carmin des murs
Dans les souterrains sordides de ma blessure

Une chimère, appel évident
Rappelle à mon cœur ce rêve hors du temps
Une envie, tout aussi désespérée, défend
L’envie d’un souvenir déchu et éprouvant

Et ce sourire, esquisse immature
S’infiltre au fond des intimes fissures
Il assassine les immondes créatures
Des cavernes suppurantes de ma blessure

Sur ma peau courbatue de frissons
Ce désir familier me correspond
Comme il est atroce ce sentiment sans nom
Ce besoin dépouillé, là, dans cette chanson

Ton regard à la mémoire obscure
Gomme les innommables meurtrissures
Explore mon âme en ses multiples brisures
Puis se perd dans le sublime de ma blessure 

 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 9 mars, 2013 |Pas de commentaires »

Quêtes absurdes

 

Quêtes absurdes dans Esquisses Immatures le20re10

 
 
Je l’ai cherché

Dans la ronde vive
Des amours adolescentes
De fêtes futiles et scintillantes
En soirées bruyantes

Naïve ou lascive
D’alcool aux lourdes vapeurs
Entêtantes j’ai noyé mes peurs
Pour tromper mon coeur

Je l’ai adoré

Dans le regard sombre
D’un autre amour ambigu
Au code de la décence tenu
Étouffé de mots tus

À vivre dans l’ombre
De son émoi hésitant
Otage soumise de son tourment
J’ai dormi longtemps

Je l’ai cherché encore

Au oui solennel
L’anneau d’or qui étincelle
D’illusoires promesses éternelles
Au pied d’un autel

Dans l’union fidèle
À bâtir des remparts
Jusqu’à ce que l’ennui nous sépare
Mais toujours trop tard

Il m’a trouvée
 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »
123456

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr