Archive pour la catégorie 'Esquisses Immatures'

Mille deux cent secondes

 

Mille deux cent secondes dans Esquisses Immatures tachee10

 
 
La tache s’élargit
De noir souille le drap
Immaculé
La main gît
L’encre poursuit
Son sombre désir
Jusqu’au bout de la nuit

Mille deux cents secondes
Pour retenir ses pleurs
Les yeux ouverts
Facile
Avant que l’esprit ne succombe
Charitable pesanteur
Sur ses paupières
L’emporte légère
Tandis que la main tombe
Inutile

Mille deux cents secondes
Avant que les pensées
Ne se confondent
Dans l’alchimie alliée
D’une nuit sans rêves
Sans envies
Une trêve
L’aliène à la fantaisie
Du temps fantôme apprivoisé
Et affamé

Eclaboussure de mots
Incohérents
Stigmate abstrait
Sur le drap blanc
Rappellent au matin amer
Que la lumière a éclairé
Toute sa nuit

 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Absence

 

Absence dans Esquisses Immatures absenc10
Zademack ©

 
 
Tu dors,
Sous tes paupières sereines
Ta conscience repose. Sans taches
Sous quels autres cieux se promène
L’oubli docile du sommeil des lâches ? 

Tu dors,
Le cœur lové dans l’innocence
De ta douce fatigue. Facile
Entends-tu l’inconséquence
S’exhaler de ton silence immobile ? 

Tu dors,
J’aspire à la paix qui te console
Mais les dieux de mon sommeil
Sur l’autel de tes rêves s’immolent
Qui veille sur moi pendant que je veille ? 

Tu dors,
Tu brises tout de ta quiétude !
Et mon attente fébrile
Se consume dans la solitude
Où gémissent des larmes imbéciles

Tu dors,
Ton souffle sourd berce ma détresse
Tu m’abandonnes au vide immense
À la nuit qui me confesse
Tu me laisses dans la peur de ton absence. 

 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Qu’attendez-vous de moi ?

 

Qu'attendez-vous de moi ? dans Esquisses Immatures qu_att10


 
 
Je sais la souffrance
Elle hante mes nuits
Avec l’insolence
Des crimes impunis

Dans ma blouse blanche
Je survole vos vies
Qui luttent ou qui flanchent
Et bousculent ma vie

J’ai lavé vos larmes
Et vos corps et vos cris
Méprisé le charme
De la foi, c’est ainsi

L’insolence
De vos souffrances
Peuple mes nuits
De sang et de cris

Des enfants sans âge
Beaux et lisses sourient
Leurs tendres visages
Conjurent la folie

Qu’est-ce que ma détresse
Face à votre douleur
Quand vos yeux confessent
Ils déchirent mon coeur

J’échoue à vous dire
Que le meilleur viendra
Que l’or de vos rires
Bientôt l’emportera

Anges sans âge
Dérisoire et vain
Mon bref passage
Sur votre chemin

Les vieillards étranges
Qu’on ne console plus
Et que tout dérange
Ils ne sont que perdus

Vos mains qui me touchent
Avides de chaleur
L’aveu de vos bouches
L’haleine de votre peur

Baissé des paupières
Je l’ai fait trop de fois
Et dit des prières
D’une toute petite voix

Paupières ridées
Sur regards voilés
Cachent la peur
Sourde en vos coeurs

Chagrine, je doute
Et chute bien des fois
En votre déroute
Qu’attendez-vous de moi ?

Le sang
De vos souffrances
Mes anges
Masque ma peur
Le temps
Mon impuissance
Dérangent
Le souffle de mon coeur

 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Nouveaux matins

 

Nouveaux matins dans Esquisses Immatures nouvea10
by double rus ©

 
 

Éclater les barrières
Reprendre sa vie en main
Aspirer la lumière

Respirer Respirer

Renaître de la poussière
Chaque nouveau matin
Pour revivre ce mystère

Respirer Respirer

La fleur brise sa serre
Le froid qui mord au visage
En devient salutaire

Respirer Respirer

De ces vies que l’on enterre
En garder le plus sage
Y penser et puis se taire

Respirer Respirer

Croire qu’un jour peut-être
Vous saurez pardonner
Son chemin de lumière

Respirer Respirer

C’est le choix qui la libère
D’un amour échoué
La portée de ses prières

Respirer Respirer

 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »
123456

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr