Archive pour la catégorie 'Esquisses Immatures'

Requiem

 

Requiem dans Esquisses Immatures mehach10
Linda Bergkvist ©

 
 

Toujours je me noyais
Dans l’immensité vaporeuse de tes bras
Alors tu me berçais
Je m’enveloppais heureuse du son de ta voix
Et mes yeux douloureux
Chassaient peu à peu leurs larmes d’effroi
En ton sein chaleureux
Je reposais mon coeur et cessais le combat

Merci à toi Ô Nuit
Qui une fois encore me tends les bras
Et pardonne-moi je t’en prie
Si aujourd’hui je ne supporte pas
La paix facile de ton oubli

Mais mon coeur meurtri s’agite et s’asphyxie
Tu le sens qui te fuit et sanglote en vain
Peut-être reviendrait-il vers toi douce Nuit
Si mon coeur pouvait retrouver auprès du tien
Le repos du néant et l’appel de l’infini
Le repos du néant pour une fin sans sursis
Et le sommeil docile d’un bonheur infini
Pardonne-moi tendre Nuit si je meurs aujourd’hui

 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Premier soir

 

Premier soir dans Esquisses Immatures bougie10

 

Ce soir je ne dors pas
J’ai mon pyjama
Rouge et noir
Pour la chance
Pour l’espoir

La solitude dense
Moi, j’ai peur du noir
Premier soir
Je t’attends
Je me mens

Effluves de vanille
Bougie qui pétille
Souvenirs
D’une flamme
Qui déchirent

Et la main de ton âme
Qui vient m’assoupir
Sans le rire
De l’enfant
Qui m’attend

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Seule

 

Seule dans Esquisses Immatures 2dsert10

 

Seule au cœur
De mon désert
Rêves et chaleur
Dignes de l’enfer
Dans ce désert
Grain de sable
Sous la paupière
Émotion friable

Même les larmes
Y sont arides
Et m’affament
D’un émoi fluide

Dans cet enfer
Cri desséché
Gorge amère
Du goût d’aimer
Debout chancelante
Dans la tempête
Dunes mouvantes
Chantent dans ma tête

Soleil de plomb
Sur ma tourmente
Je tombe je fonds
Tout m’épouvante

S’anéantir enfin
Dans ce désert
Redevenir rien
Grain de poussière
Dans cet enfer
Qui dévore l’âme
Y enterrer hier
Déposer les armes

Seule.

 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Éphémère

 

 Éphémère dans Esquisses Immatures aphama10
Janet Parke ©

 
 

Un rayon doré
Insidieusement filtré
Par une jalousie à demi refermée

Bruissement des cils
D’une paupière indocile
Murmure subtil sur oreiller servile

Arc-en-ciel diapré
Du jour à peine levé
S’immisce au travers de ce voilage cilié

Va… Dérobe à la vie
Ses moments de subtile beauté

La ville déserte
À ma libre errance offerte
Matin vif sublimé de chaque découverte

Arôme corsé
Yeux clos pour mieux savourer
Suprême au palais la volupté du café

Regards qui se touchent
Paroles tues plein la bouche
Inconnus complices de l’instant s’effarouchent

Va… Dérobe à la vie
Ses moments de fragiles émotions

Du sang sur les doigts
L’appel constant de ces voix
Mêlés aux odeurs quand dans le cœur tout est froid

Un masque paisible
Ou une larme inaudible
Secret accablant du désarroi indicible

Noyer dans un verre
Au refuge solitaire
L’angoisse des frissons glacés à fleur de chair

Viens… oublie dans mes bras
La vie et ses douleurs insensées

Porte refermée
Sur les années censurées
Remède facile aux épreuves présumées

Sanglot retenu
Sur la détresse imprévue
Que ranime le souvenir d’un chant perdu

Retour sur moi-même
Te redire que je t’aime
Dans le doute ou dans l’ivresse y croire quand même

Viens… oublie dans mes bras
Les nuits de craintive déraison

 
 

¤¤¤

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »
123456

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr