Archive pour la catégorie 'Esquisses Immatures'

Ma femme

 

Ma femme dans Esquisses Immatures lovesa10

 
 

Longtemps je l’ai désirée
Sans fausse peine ou désespoir
Peut-être même sans espoir
J’ai attendu qu’elle soit née

Que se dissipent les ombres
Sinistres, voilant sa beauté
Qu’enfin elle soit libérée
De ses conquêtes tristes et sombres

Et j’étais beau grand et fort
Et bien sûr je saurai l’aimer
L’amour est un talent inné
Elle aimera que je l’adore

Je serai son seul amant
Elle sera mienne, la reine
Du foyer où elle m’enchaîne
De son amour étourdissant

Et j’ai adulé son corps
Soigné son âme avec patience
Brisé le mur de ses silences
Jamais amour ne fut plus fort

J’ai fait éclore la vie,
En son ventre aux douces rondeurs,
D’un enfant, fruit de nos deux cœurs
Témoin d’un amour abouti

Et puis vieillir auprès d’elle
Était gravé dans les étoiles
C’était un amour idéal
Forcément écrit dans le ciel

De l’amour je savais tout
L’élan impérieux de ma flamme
L’aveugle émotion de mon âme…
Et je n’ai rien compris du tout

Quand mon amour m’a quitté
Pâle et froide comme la lune
Ne me laissant que l’infortune
De ne savoir où j’ai fauté.

 
 

 ¤¤¤

 

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Seras-tu là ?

 

Seras-tu là ? dans Esquisses Immatures 37zade10
Zademack ©

 
 

Si un jour je faiblis
Si je courbe l’échine sous le poids de ma vie
Et qu’une main anonyme allume un incendie
Dans mon cœur meurtri

Seras-tu là ?

Si nos mots se font rares
Si l’habitude bâtit son nid dans nos mémoires
Et que nos souvenirs mêlés s’habillent de brouillard
Si nos sentiments s’égarent

Seras-tu là ?

Si le temps nous trahit
Si notre amitié chavire dans la longue nuit
Incertaine d’une absence docile et sans envies
Si menace l’oubli

Seras-tu là
Seras-tu là
En ces instants sans harmonie
Pourras-tu sauver ce qui nous lie
Ou partiras-tu toi aussi ?

Et quand je te dirai
Qui je suis où je vais et quel démon secret
Me hante et me poursuit de ses grands yeux distraits
Qui ne me voient jamais

Seras-tu là ?

Quand tu sauras pourquoi
Ma vie se déchire au seul timbre de sa voix
Et combien de larmes sont enfouies au fond de moi
M’aimeras-tu comme ça

Seras-tu là
Seras-tu là
Quand j’aurai mal quand j’aurai froid
Sauras-tu m’ouvrir tes bras
Et guérir ce qui hurle en moi ?

Quand doucement la peur
Se glissera entre mes draps et que son odeur
Viendra troubler mon sommeil en sa profondeur
Si m’éveillent les pleurs

Seras-tu là ?

 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Chi sa se un gran dolore si cancella ?

 

Chi sa se un gran dolore si cancella ? dans Esquisses Immatures chi_sa11
by aglayan agac ©

 
 
J’ai vu votre regard
Et votre visage si blême
J’ai su que votre histoire
Ressemblait à la mienne

Et je pense à vous ce soir
Je m’abreuve de votre peine
Si je veille aussi tard
C’est parce que je vous aime

Je sais les mots que tu murmures
Quand la nuit t’emprisonne
Que tu lui donnes
Tous les secrets de ta blessure
Et tes pleurs chuchotés
À son silence bleuté

Je vis dans cette peur qui vous guette
Et le réconfort incertain
De cette solitude inquiète
Blottie, dans le creux de vos mains

Et je vis pour vous il faut me croire
J’ai tant besoin de vous entendre
Vous seul brisez mon cauchemar
Et je ne puis que vous attendre

Je sais le prix de ton courage
Ces envies qui menacent
Cette attente qui se lasse
Et la violence de ces images
Les désirs insensés
De ton cœur fatigué

Permettez à mon âme livide
Le sentiment sans nom qui l’anime
L’audace tranquille et timide
D’un aveu craintif mais sublime

Et pardonnez mon cœur fautif
Qui vous veut dans sa mémoire
Pâle immobile et attentif
À ce cri À ce cri sans espoir

Dis-moi pourquoi ce vide immense
Ce néant malsain
Lorsque ta voix s’éteint
Et que l’enfer de ton absence
Vient donner à ma vie
Un goût de tragédie

Laissez-moi vous chuchoter
Mon insaisissable amour
Et ma douleur ainsi bercée
S’endormira peut-être au petit jour

 
 

¤¤¤

 

Publié dans:Esquisses Immatures |on 14 décembre, 2012 |Pas de commentaires »
123456

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr