Archive pour la catégorie 'Partages'

Note flamenco

 

Note flamenco dans Mes mots sur les photos de Silence mai8ar13
Photo de Silence ©

 
 

Sang écarlate
Sur ébène ébréchée d’ombres
Éclat de vie qui enflamme
Les ténèbres insoumises

Telle

Veine qui éclate
Sous la fièvre du poison
Qui disperse la conscience
Nébuleuse négligeable

 

parenthèse
Glissement furtif de ta corolle veloutée
J’entends… loin si loin le pas de ta danse feutrée
Je vis

 

Chaleur vermeille
La disgrâce estompée sombre
Seul ton tracé pur entame
L’obscurité qui déguise

Telle

Chair tuméfiée
Douleur bleue au sillon
De l’indicible souffrance
Brûle l’âme inabordable

 

parenthèse
Fraîcheur lumineuse de ta robe fleurie
Je vois… de loin si loin cette note rubis
Je vis 

 

Tant que
Mon regard brouillé saura contempler
La nuance idéale dans un monde ravagé
Je vivrai encore 

 
 

¤¤¤

Bulles de mots

 

Bulles de mots dans Mes mots sur les photos de Silence bulles10
Photo de Silence ©

 
 
Comme ces bulles de savon
Que l’on souffle en rêvassant
Quels trésors luminescents
S’évadent en ces mondes trompeurs
Fragiles sous leurs douces rondeurs ?

Comme ces bulles de savon
Que l’on chasse en grimaçant
Leurs arcs-en-ciel agaçants
Tachent la peau de couleurs humides
Quand s’y déchire leur chrysalide

Ainsi s’envolent les mots
Dans une ronde étourdissante
Vaines paroles caressantes
S’en viennent pleuvoir sur le visage
Pleurs incandescents pour tout breuvage

Ainsi s’envolent tes mots
Comme ces bulles de savon
Sur l’amertume d’un frisson
Impriment leur beauté parfumée
Et redonnent vie à un cœur fripé.
 
 

¤¤¤

 

 

Veilleuse de nuit

 

Veilleuse de nuit dans Mes mots sur les photos de Silence dsc11610
Photo de Silence ©

 
 

Tes nuances pastel
Embrument mes souvenirs
De bonheurs en devenir
Lourds d’éclats infidèles

Et tandis que tu veilles
Les démons de ma mémoire
Fragmentent le purgatoire
Où s’enfuit le sommeil

Tu m’enrubannes de promesses illusoires
Sentinelle sereine ombrée d’ivoire

J’entends, belle captive
Dans tes soupirs volatiles
Le frémissement fragile
De mon âme chétive

Ta clarté solitaire
Caresse les peurs glacées
Au secret de mes pensées
Joyau de l’éphémère

Aux reflets flous de mon miroir convalescent
Tu me captures dans ton rêve opalescent

Veilleuse de mes nuits
Quand le noir se fait trop dense
J’y vois tes rubans qui dansent
Paix soyeuse inouïe

Anéantit les cauchemars envahissants.

 
 

¤¤¤

Coeur d’épines

 

Coeur d'épines dans Mes mots sur les photos de Silence coeur_10
Photo de Silence ©

 
 

Entends-tu battre ce cœur
Fragile
Dans cette forêt d’épines
Pistil
Qui suinte une moiteur
Stérile
À la douceâtre odeur sanguine

Sens-tu ce pouls qui s’incline
Orphelin
Dans sa cuirasse complice
Il s’éteint
Sur ses amours clandestines
Incertain
D’émotions vides et factices

Laisse que son âme repose
En cet abri
Lèche tes doigts ensanglantés
Il s’assoupit
Vois sa beauté enfin éclose
Vienne l’oubli
Voile sur cœur lourd et saturé

 
 

¤¤¤

12345...7

Impétuosité et Tremblements |
TIGRESSE BLEUE |
apprendre le français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parcilha
| le sang coule du métier à t...
| La Tropicale.fr